NO43 Filth

NO99

En l’absence de toute transmission culturelle, l’effondrement s’était fait avec une rapidité foudroyante. Et cela s’était fait sans difficulté, sans conflit, sans violence ni protestation d’aucune sorte, sans même une discussion véritable.” (Michel Houellebecq)

Pour certains, le monde d’aujourd’hui est la plus grande invention de l’humanité. Et il y en a qui pensent qu’aujourd’hui, on peut tout réduire au moi, à l’existence individuelle. Des êtres humains naissent, il n’y a rien d’exceptionnel à cela. Mais rester humain, ça c’est héroïque ! Car tout ce que nous portons en nous nous pousse vers le plus mesquin dénominateur commun.

Dans NO43 Filth, il y a neuf individus sur scène. Nous. Ils étaient déjà là dès le début. L’absurdité et le fardeau de la vie, née du destin et pourtant aussi du hasard le plus parfait, s’imposent lentement. L’évolution s’est arrêtée. Il ne se passe plus rien. A partir de ce rien, des relations se créent avec d’autres individus, nourries par la tension, la colère, le vide, la frustration et la douleur venus du tréfonds de l’âme humaine. Les individus sont poussés dans la boue, ils se retournent et lèvent les yeux. Ce que l’on voit alors, ce ne sont pas les étoiles, mais les yeux brillants de l’autre, débordant de colère.

La compagnie estonienne NO99 a été fondée en 2004 à Talinn. Ses spectacles radicaux sur des thèmes sociopolitiques ébranlent la scène internationale. Avec NO43 Filth, la compagnie poursuit son œuvre, son but : 100 spectacles. Le décompte continue. A zéro, c’est fini.

Durée
115
Prix
€ 25 (cat.1) / € 22 (cat.2)
reduction
€ 22 (cat.1) / € 18 (cat.2) / € 13 (-26)
Catégorie
Théatre
EST
NL/FR