Eye on Palestine

Day 8

Des films inspirants, des concerts, des arts de la scène ou des arts tout court passent sous les projecteurs d’Eye on Palestine et tous ont un lien avec la Palestine. Le festival offre une plateforme où de jeunes artistes et d’autres plus confirmés partagent leur regard sur les réalités palestiniennes avec les publics.

La cinquième édition de Eye on Palestine se déploie à Bruxelles, sur plusieurs scènes: le Théâtre Marni (28.03), le CC Jacques Franck (29.03 & 05.04) et le KVS (30.03 > 04.04).
 

DÉCRIS-RAVAGE
Adeline Rosenstein

14:00 - KVS_BOL
Théâtre, en français, 150' (4 parties de 30' avec 10' de pause, entrée libre pendant la pause)

Adeline Rosenstein, actrice et metteur en scène passionnée par le théâtre documentaire, est une citoyenne du monde avec des racines juives, installée depuis 2008 à Bruxelles.  Dans « Décris-Ravage », elle mobilise toutes ses forces pour expliquer, en six chapitres, la naissance de la situation Israël/Palestine.  De Napoléon à la Nakba, en passant par Lord Balfour.  Plus on tente d’appréhender l’histoire, plus elle vous échappe.  Mais entretemps, nous avons ici un théâtre intelligent, unique en son genre.  Rosenstein et ses cinq compagnons s’écartent de l’illustration pour chercher constamment comment entraîner le spectateur dans leur recherche d’une vérité évanescente.  On nous démontre, on nous témoigne, on nous lit.  On nous traduit. Il y a des discussions quant à la traduction, et donc de fréquents changements de perspective.

Quatre chapitres ont été réalisés jusqu’à présent, chacun d’une demi-heure, séparés chaque fois par 10 minutes d’interruption.  Ils peuvent être vus chacun séparément, mais il est préférable de les voir tous.

> Sur Décris-Ravage

 

QUEL REGARD SUR LA PALESTINE ?
avec Remah Jabr, Bashar Murkus, Adeline Rosenstein, Raven Ruëll, Yazan Eweidat

17:00 - KVS_BOL
Débat, en anglais

La représentation de la Palestine et du conflit israélo-palestinien est une zone de guerre en soi et pour soi. Toute déclaration sur le sujet est accablante, toute perspective est partiale, toute approche est encadrée par une idéologie, une vision du monde ou une perspective du futur. Les discussions concernant le programme du festival Eye on Palestine illustrent bien ce terrain miné : il n’est pas facile de concilier les motivations des activistes et la réflexion/l’autoréflexion artistique. Pris dans la tourmente de cette guerre des images, les Palestiniens doivent se battre pour empêcher une certaine entremise de l’image qu’ils ont d’eux-mêmes : leur vie quotidienne, l’amour, leur joie de vivre, l’humour et le surréalisme. Les créateurs des performances et des films présentés dans le cadre du festival Eye on Palestine sont également sensibles à ces facteurs. Dans ou à travers leur travail, ils sont à la recherche de l’impossible possibilité de représenter le conflit. Qui est en mesure de dire quoi et à quel propos ?

 

NEW MIDDLE EAST
Khashabi Ensemble & Oyoun Theatre

20:30 - KVS_BOX
Théâtre, en arabe, surtitré en néerlandais et en français, 60'

Ce n’est pas la première fois que Murkus, jeune metteur en scène palestinien de Haifa, vient présenter son travail à Bruxelles.  Fin 2013, l’Espace Magh a reçu « Bye Bye Gilo », projet d’une grande force dans lequel le Palestinien travaillait un texte du Belge d’origine marocaine Taha Adnan. « New Middle East » est le produit d’une collaboration avec le Théâtre Oyoun, du Golan, partie de la Syrie occupée depuis 1967 par Israël.  Le dialogue entre le bourreau masqué et la femme qui est sa victime revêt des aspects absurdes et prend souvent des tournures inquiétantes.  La pièce, créée en 2013, est une image fictionalisée de la guerre (civile) en Syrie qui s’étend aussi sur le Golan.  Mais rétrospectivement, il apparaît qu’elle présente surtout une vision de la violence totalitaire qui s’est emparée du Moyen Orient.

Ecrite par Moataz Abu Saleh, dramaturgie et mis en scène: Bashar Murkus, avec Amal Kais-Abu Saleh & Henry Andrawes, musique: Terze Sleman & Yazan Ibraheem, scénographie: Majdala Khoury

> Trailer

 

PARTY - DJ BRUSELO
22:00, KVS_BOX

Le philosophe, documentariste et activiste Bleri Leshi présente son projet artistique Bruselo. DJ, il s'empare de musiques du monde entier, qu'il promotionne au passage.  Des Balkans aux plages brésiliennes, aux racines urbaines et au groove planétaire : soukous, cumbia, afrobeat, balkan... mais aussi hiphop et reggae. Music with groove !

Bruselo est aussi la cheville ouvrière de Groovalicious, une party qui a lieu chaque mois à Bruxelles. Sur FM Brussel, il signe aussi chaque semaine un mix radio avec DJ Mukambo.

Bruselo on Mixcloud

Prix
9 (day ticket)
Extra info

Les tickets sont seulement à la journée.