KVS
© Nikola Zelmanovic

Licht

Tea Tupajić / Kaaitheater
jeu. 20.04.2023 - ven. 21.04.2023
20.04.2023
-
21.04.2023
  • 20.04.2023
    20:00 - 22:00
    KVS, Brussels
    KVS BOL
  • 21.04.2023
    20:00 - 22:00
    KVS, Brussels
    KVS BOL

De nos jours, il ne reste que peu d’histoires d’atrocités que nous ne pouvons pas nous imaginer ou dont nous n’avons encore jamais entendu parler. L’histoire des femmes yézidies en est une. 

En 2014, Daesh a mené plusieurs attaques contre les Yézidis, une minorité religieuse dans le nord de l’Irak. Après avoir exécuté une grande partie de la population masculine, ils ont capturé les femmes. Sur la base d’examens gynécologiques, ils ont divisé les femmes capturées en trois groupes : les femmes mariées avec enfants, les femmes mariées sans enfants et les femmes et jeunes filles vierges. Considérées comme un butin de guerre, plus de sept mille femmes et jeunes filles sont devenues les esclaves sexuelles des combattants de Daesh, et ont dû endurer des viols à répétitions, des avortements forcés et des tortures.

En raison de l’échelle industrielle à laquelle ces violences sexuelles ont été commises, ce récit dépasse le cadre d’un acte de barbarie isolé pour devenir l’histoire iconique des violentes atteintes actuelles à l’intégrité du corps des femmes.

Le caractère incommensurable de cette tragédie la rend impossible à représenter. Comment quelqu’un peut-il partager ou comprendre une expérience à la fois si universelle et si profondément enracinée dans l’intimité du corps ? Cela ne précède- t-il pas les mots et le langage ? Ou le langage n’est-il pas dès lors réduit au silence ? Pour cette nouvelle création, Tea Tupajić utilise la puissance et la profondeur du théâtre pour atteindre ce lieu inaccessible au langage et aux autres vecteurs de communication. Pendant un an, elle invite quatre femmes yézidies à se retirer ensemble et à entreprendre le voyage vers le spectacle.

Le spectacle ne sera joué qu’à quelques reprises dans quelques villes. Sur une scène vide, les femmes partageront les expériences et les souvenirs les plus profonds de leur corps. Le corps raconte l’histoire par le biais du langage, de tremblements, de syncopes et établit un lien avec le spectateur dans une rencontre collective et pourtant intime.

Les nuits ressemblent à une veille. Dissiper et guérir les blessures du passé et célébrer la survie de manière extatique.

KVS x Kaaitheater

Le Kaaitheater réaménage en profondeur le bâtiment de la place Sainctelette et doit donc le quitter de septembre 2022 à fin 2024. Voilà nos voisins sans lieu fixe, mais pas sans chez-soi. La programma…

Tea Tupajić (Sarajevo, 1984) est metteuse en scène de théâtre et de cinéma. Elle s’engage régulièrement dans des processus à long terme lors desquels elle invite des acteur·rices qui semblent réticents à monter sur les planches ou qui ont beaucoup à perdre s’ils ou elles le font. Elle explore ainsi le potentiel de l’art à faire face à des questions politiques et personnelles controversées.

Son œuvre a récemment été décrite comme « un voyage glaçant dans le monde des ténèbres » (Modern Times Review, novembre 2021). Les créations internationales de Tupajić comprennent notamment DARK NUMBERS (2018), Spy School (2016) ; The Disco (2015) ; Variété Europe « Orpheus » (2013) ; Objects’ game (2012) ; The Curators’ Piece (en collaboration avec Petra Zanki, 2011) ; La maladie de la mort (2009).

Sa dernière création en date et premier long métrage, Darkness There and Nothing More (2021) a été présentée en première mondiale au concours Envision de l’IDFA. Tea Tupajić est une écrivaine publiée et elle a également été rédactrice invitée de la revue des arts du spectacle vivant Frakcija.

Crédits

REGIE / MISE EN SCÈNE / DIRECTION Tea Tupajić COPRODUCTIE / COPRODUCTION Munchner Kammerspiele & Kaaitheater Brussel