Le KVS a inauguré la saison en dansant !

Le KVS entre en matière par un bang ! Le 25 septembre, nous avons donné le coup d’envoi de la saison 2019-2020 avec une fête grandiose. Riche et variée, avec de la performance, de l’opéra et un gigantesque cypher.

Alors que les premiers visiteurs s’assuraient une place sur l’esplanade devant le KVS BOL, les danseurs de No Way Back et du Festival Detours faisaient leur entrée au son d’une joyeuse fanfare. Leur performance ludique a d’emblée électrisé l’atmosphère et les visiteurs se sont aussitôt lancés dans une polonaise endiablée. 

Entre-temps, le public venu assister à la première mondiale du Silence des ombres arrivait : cette création de la Monnaie, se donnait au KVS BOL, dans le cadre de Troika. Au même moment, dans la Maison de Quartier Tropicana une trentaine de personnes s’étaient réunies pour assister à Other Enter, un spectacle intime d’Einat Tuchman, un récit poétique autour d’un projet de quartier à Molenbeek, le lieu qu’elle appelle « chez elle ». Avec sa partenaire Doha Jaadi, elle tisse des histoires et un spectacle. Grâce à la présentation animée de leur « Espacetous », un lieu utopique qui relie tout le monde, elles ont créé un moment d’échanges, de découvertes et de rencontres.

« J’ai pris conscience que chaque fois que je prête attention à quelque chose d’inhabituel avec beaucoup de patience, à un moment donné, les portes s’ouvrent. » - Einat Tuchman

En face, dans notre KVS BOX, le terrain de la soirée était balisé par quelques mètres de ruban adhésif jaune fluo. Dans ce cercle, 15 différents groupes de danse – avec chacun un style de danse spécifique – ont donné le meilleur d’eux-mêmes lors de Show Me Yours (I’ll Show You Mine). Afrobeat, danse chinoise des éventails, krump, dabke… Les participants ont découvert tous ces styles de danse très différents. Un échantillon passionnant de la super-diversité bruxelloise. 

 

Ceux que la pluie a menés au KVS BOX ne sont pas restés sur leur faim et n’ont pas fait tapisserie, car après les performances des danseurs, c’était au tour des visiteurs, qui avaient afflué en grand nombre, de danser. Personne ne s’est fait prier, la piste s’est aussitôt remplie de danseurs fervents, d’invités du KVS, de riverains, de collaborateurs du KVS, d’artistes… Un formidable creuset de gens, de styles et de récits. Bref : une soirée éclectique, plurilingue et infiniment généreuse. Le parfait coup d’envoi pour une nouvelle saison théâtrale très riche et variée.