Kunstenfestivaldesarts au KVS

Durant trois semaines, Kunstenfestivaldesarts invite des artistes du monde entier et de Belgique à redéfinir les limites du théâtre, de la danse et de la performance dans plus de 30 lieux à Bruxelles et dans ses environs.

Le KVS est également l'un des lieux où vous pouvez voir :

  • Aphasia de Jelena Jureša: Dans APHASIA, Jureša, accompagnée des musiciens Alen et Nenad Sinkauz et de la danseuse-comédienne Ivana Jozić, questionne les dynamiques de polarisation, d’obéissance à l’autorité et la tentation de la violence de groupe. Dans un décor de boîte de nuit, elle nous confronte à l’absurdité qui résulte du silence collectif entourant des crimes et dans lequel les passant·es jouent un rôle central.
  • The House of Bernarda Alba de Trajal Harrell: Peu avant la Seconde Guerre mondiale, l’auteur espagnol Federico García Lorca a écrit La Maison de Bernarda Alba. Près de cent ans plus tard, Trajal Harrell ouvre la porte de deux autres « maisons » aux femmes sérieuses et passionnées de García Lorca. Il les introduit dans le monde des maisons de mode, comme si elles étaient invitées à présenter leurs dernières collections dans les somptueux salons parisiens du milieu du XXe siècle.
  • است (Est) de Parnia Shams: C'est un jeu de plein et de vide dans lequel il faut remplir les éléments manquants, ce qui n’est pas dit ou ne peut l’être, et dans lequel Parnia Shams représente les rapports de force invisibles susceptibles de nous contrôler. Une fresque hyperréaliste et magique sur l’importance de l’éducation en tant que lieu d’apprentissage scolaire mais aussi de sororité et de solidarité.