KVS

Mawda parcours

Depuis deux ans, la comédienne et metteuse en scène Marie-Aurore d’Awans et la cinéaste et journaliste Pauline Beugnies, rejointes par Kristin Rogghe, dramaturge au KVS, amassent de la matière réelle (interviews, procès...) et sont en dialogue avec les parents de Mawda pour écrire ce spectacle. Mawda, ça veut dire tendresse raconte l’histoire de Mawda, (مه ودا ), petite fille tuée par balle par un policier belge en mai 2018.

« Nous voulons raconter cette histoire. Raconter l’histoire d’amour des parents, des Roméo et Juliette kurdes. Raconter son grand frère que ce drame a changé à jamais. Raconter l’exil. Mais nous voulons aussi comprendre comment un tel drame peut arriver. Dans quel contexte politique ? Comment nos médias s’emparent-ils de tels événements ? Comment un drame qui devrait alimenter le débat public sur la politique migratoire se résume finalement à un simple fait divers ? »

Pour pouvoir présenter cette histoire sous toutes ses facettes, nous avons décidé de compléter le spectacle par une exposition, un concert, une conférence, des discussions d’après spectacle, de représentations scolaires avec dossier éducatif et d’un moment de rencontre.

Programme

Dossier pédagogique

Ce dossier pédagogique pose une série de questions qu’il est possible de proposer avant ou après la représentation de Mawda, ça veut dire tendresse. L’idée est de susciter un échange d’idées avec les élèves et de leur proposer des appuis pour formuler des avis critiques sur des thèmes complexes. Ce document ne prétend pas avoir la science infuse, mais il espère susciter des conversations passionnantes et constructives.

Téléchargez le dossier pédagogique

Que pouvez-vous faire ?

C’est la loi qui doit changer, non pas les gens qu’elle exclut. Utilisez votre droit de citoyen·ne et contribuez à mettre la proposition de loi pour une législation équitable de la migration à l’ordre du jour du Parlement.

Lors de la série de représentations de Mawda, ça veut dire tendresse – du 30 septembre au 8 octobre –, vous pourrez signer la proposition de loi citoyenne à l’accueil du KVS BOX. Cela ne vous demandera que 2 minutes et la présentation de votre carte d’identité. Vous pouvez également signez la proposition en ligne.

Il ne s’agit pas d’une pétition, mais d’un exercice de démocratie participative. En signant, vous contribuez à la tentative de corriger l’extrême inégalité qui touche quelque 150 000 concitoyen·ne·s dans ce pays. Ils et elles habitent, travaillent, aiment et vivent ici, mais ne sont pas reconnu·e·s comme citoyen·ne·s.

Signez cette proposition de loi citoyenne en réaction contre le régime d’apartheid mondial qui trie les individus et les exploite sur base de leur pays d’origine. Et demandez à vos proches de signer à leur tour.

#wearebelgiumtoo